Retour au format internet
Introduction Première publication: 22 avril 2020


Christian Lippinois se propose la tâche suivante : « Pour découvrir l’essence de la spirale en tant que support de création artistique, un bon moyen est d’observer les effets qu’elle induit dans les œuvres où elle intervient. Plus concrètement, il s’agira ici de réaliser un parcours parmi quelques artistes qui ont choisi d’utiliser cette structure dans leurs œuvres et d’observer, au cas par cas, quelle identité particulière ce choix a donné à leurs travaux. L’observation portera autant sur la manière d’œuvrer de l’artiste que sur le résultat en tant qu’œuvre aboutie Ce parcours nous mènera de Friedrich Hundertwasser à Edgar Poe, en passant par Alfred Jarry et Marguerite Duras. Nous justifierons ce choix à chaque étape. »
Didier Lafargue considère que l’« Enfer se présente comme un entonnoir, une longue spirale parcourue par Dante et son guide en empruntant des chemins sinueux ponctués d’une série de rencontres. L’écrivain y est confronté à des personnages mythologiques et historiques, fruits de sa grande érudition, aussi des personnages de son temps qu’homme politique florentin il a su apprécier à leur mesure ».
Je vous propose d’envisager la spirale comme « une figure du devenir tel que le modèle la conscience », particulièrement dans l’œuvre littéraire ou artistique.

Imprimer



Le texte demeure propriété de l'auteur .© temporel.fr
http://temporel.fr | contact@temporel.fr