Temporel.fr

Accueil > Les auteurs > Colette Gibelin

Colette Gibelin

Colette Gibelin, née en 1936, à Casablanca, Maroc
Enfance et adolescence au Maroc
Etudes supérieures à Paris. Ecole Normale Supérieure
Nommée professeur de Lettres à Fèz en 1961, puis en 1967 à Brignoles,
dans le Var, où elle a pris racines et vit une retraite active

Recueils de poèmes publiés :
Appel, Debresse
Mémoires sans visages, Chambelland (1967)
De quel cri traversée, Chambelland (1968)
Le paroxysme seul, Chambelland (1972)
Lumières, Telo Martius (1998)
Dure mémoire, Clapàs (1998)
Errants Eldorados, Encres Vives (1998)
Mirages, Clapàs (1999)
Eclats et Brèches, Clapàs (2000)
Vivante Pierre, Cahiers de Poésie Verte (prix Troubadours 2000)
Sinon chanter, Les amis de la poésie (Bergerac 2002)
Comme un chant de fontaine, éd Alain Benoit (2002)
Ce n’est que vivre, éd La Bartavelle (2002)
Bleus et ors, éd Télo Martius (2003)
Le jour viendra, la nuit aussi, Encres Vives (2005)
Souffles et Songes, Sac à mots éditions (2005)
Spécial Colette Gibelin, Encres vives (2006)
Fluctuations, Les amis de la poésie (Bergerac 2007)
Un si long parcours, l’Harmattan (à paraître)

Poèmes publiés dans diverses revues :
Le Pont de l’Epée – Traces – Encres Vives – Poémonde
Poésie 1 – Lieux d’être – Souffles – Poésie première
Vivre en Poésie – Filigranes – Friches – Lou Andreas
Les Hommes sans épaules – 7 à dire - Multiples



Les autres articles :

temporel Contact | sommaire | rédaction | haut de page