Temporel.fr

Accueil > Les auteurs > Boris Porena

Boris Porena

Voir en ligne : borisporena

SCHEDA BIOBIBLIOGRAFICA

Boris Porena, è un compositore, musicologo, docente di composizione all’Accademia di Santa Cecilia (1966-1993), studioso della storia del pensiero e dei sistemi culturali. Dopo una formazione musicale sotto la guida dei suoi maestri Rodolfo Caporali (per il pianoforte) e Goffredo Petrassi (per la composizione), Porena ha esercitato l’attività di compositore dal 1949 in poi, con una interruzione di circa venti anni (1967-87), durante i quali si sono venute delineando le altre sue professionalità : di operatore culturale di base, di ricercatore pedagogico, di filosofo della cultura. Nonostante l’impegno profuso nelle attività tradizionalmente considerate ‘alto colte’, Boris ritiene di aver dato il suo contributo socialmente piú rimarchevole nel settore delle attività di base.
Per ricostruire il percorso di pensiero e di creazione di Boris Porena, e le sue diverse attività professionali, si veda l’importante biografia (con catalogo delle opere) che Giorgio De Martino ha dedicato al musicista : L’utopia possibile. Vita, musica e filosofia di Boris Porena, Varese, Zecchini, 2003.
Nel corso della sua carriera musicale, il compositore partecipò ai famosi incontri estivi di Darmstadt (frequentati da Nono, Boulez, ecc.) i quali diedero ampia risonanza internazionale alla musica seriale nel dopoguerra. Ma se ne allontanò per dedicarsi a scritti teorici e didattici di argomento musicale : il suo importante Musica e società. Inquisizioni musicali II (Einaudi, 1975) è stato riproposto in edizione elettronica su Il Blog Boris Porena. Si diede quindi all’elaborazione di progetti innovativi e di sperimentazioni per l’insegnamento della musica, sfociati nella creazione del Centro di ricerca e sperimentazione culturale Musica in Sabina costituito nel novembre del 1974 : dal quale si sarebbe avviata l’Ipotesi metaculturale.
L’opera musicale di Boris Porena è particolarmente ricca e varia : oltre un gran numero di Composizioni per orchestra, Concerti e musica concertanti, Composizioni strumentali da camera, per teatro, Porena compose su testi di altri poeti antichi (Poliziano) e moderni, prevalentemente germanici (Brecht, Brentano, Goethe, Hofmannsthal, Novalis, Trakl), ma anche italiani (Ungaretti, Penna, Pozzi), su testi liturgici e politici (Mao Tse Tung : Maocantata, 1972). Particolarmente interessanti, sono le opere composte da Boris Porena sui testi poetici di Paul Celan e di Nelly Sachs. Boris Porena aveva composto nel ’58 un Lied, sulla prima poesia di Celan, pubblicata in « Botteghe Oscure », XVII, 1956 : Von einer Kerze ; alla stessa data Vier Kanonische Lieder, sempre su testi di Celan ; nel 1964, Nelly Sachs-Kantate, Cantata da camera per soprano, coro, clarinetto, mandolino, 6 violini ; nel 1965, Über aller dieser deiner Trauer. Passio Judaica (« Sopra tutto questo cordoglio »), Cantata per soprano, basso, coro misto e orchestra, su testi di Celan e Sachs. Dopo una lunga interruzione dell’attività compositiva, nel 1994, Boris Porena è tornato alla creazione con un’opera di grande esigenza concettuale ed etica : La Parola ; la Cantata per coro misto,voce solista e tastiera elettronica, è un trittico costruito, per ogni singola parte : sull’incipit in latino del Vangelo secondo Giovanni, (I) ; su un testo composito in lingua tedesca con versi di Hölderlin, Benn, Celan, Sachs (II) ; su un testo del compositore, in italiano. Più recentemente, nel 2003, il musicista ha dedicato di nuovo alla poesia di Nelly Sachs, Gedichte von Nelly Sachs, Lieder per voce e pianoforte.
La sua produzione saggistica pubblicata e ancora inedita è anch’essa particolarmente notevole ; comporta scritti teorici e critici di argomento musicale, articoli e testi pratici a carattere didattico, progetti di riforma della scuola, raccolte di fiabe : tra altri, Musica e cultura di base, Einaudi, 1979 ; La musica. Produzione, distribuzione, consumo, Editori Riuniti, 1988 ; Il lago delle storie, 1984. Il saggio Dal sapere al pensare ancora inedito.
Boris Porena è anche un notevolissimo collezionista di coleotteri.

NOTICE BIOBIBLIOGRAPHIQUE

Boris Porena, est un compositeur, musicologue, professeur de composition à l’Accademia di Santa Cecilia (1966-1993), spécialiste de l’histoire intellectuelle et des systèmes culturels. Après une éducation musicale sous la direction des maîtres Rodolfo Caporali (pour le piano) et Goffredo Petrassi (pour la composition), Porena a pratiqué son activité de compositeur à partir de 1949, avec une pause de vingt ans (1967 à 1987), au cours de laquelle il a développé d’autres compétences : en tant qu’opérateur culturel de base, chercheur en sciences de l’éducation, philosophe de la culture. Bien qu’il se soit consacré, avec un fort engagement personnel, à des activités traditionnellement considérées comme appartenant à « la haute culture », Boris Porena estime que c’est dans le secteur des activités de base qu’il a apporté sa contribution la plus utile socialement.
Pour retracer le parcours de la pensée et de la création de Boris Porena, et ses diverses activités professionnelles, on peut désormais consulter l’importante biographie (avec le catalogue des oeuvres) que Giorgio De Martino a dédiée au musicien : L’utopia possibile. Vita, musica e filosofia di Boris Porena, Varese, Zecchini, 2003 (L’utopie possible. La vie, la musique et la philosophie de Boris Porena).

Au cours de sa carrière musicale, le compositeur a participé aux fameuses rencontres estivales de Darmstadt (en présence de Nono, Boulez, etc.), qui donnèrent après la guerre une ample résonance internationale à la musique sérielle. Mais Porena s’en écarta pour se consacrer à ses écrits théoriques et pédagogiques sur la musique : son ouvrage le plus important Musica e società. Inquisizioni musicali II, Torino, Einaudi, 1965 (Musique et sociéte. Inquisitions musicales II) a été reproposé en édition électronique sur le Blog Boris Porena (http://borisporena.blogspot.com). Il s’est ensuite consacré à des expériences et des projets novateurs pour enseigner la musique, qui ont abouti à la création du Centre de recherche et d’expérimentation culturelle. Musique en Sabine, constitué en novembre 1974 : c’est en effet à Cantalupo in Sabina qu’a été lancée L’Hypothèse métaculturelle.

L’œuvre musicale de Boris Porena est particulièrement riche et variée : elle offre un grand nombre de compositions pour orchestre, des concertos et de la musique concertante, musique de chambre et compositions instrumentales pour le théâtre. Porena a également composé sur des textes de poètes anciens (Politien) et modernes, pour la plupart allemands (Brecht, Brentano, Goethe, Hofmannsthal, Novalis, Trakl), mais aussi italiens (Ungaretti, Penna, Pozzi), sur des textes liturgiques et politiques (Mao Tse Tung : Maocantata, 1972). Particulièrement intéressantes sont les œuvres composées par Boris Porena sur des poèmes de Paul Celan et Nelly Sachs. Boris Porena avait composé un Lied en 1958, sur le premier poème de Celan, publié dans « Botteghe Oscure », (XVII, 1956) : Von einer Kerze ; à la même date Vier Kanonische Lieder, toujours sur des textes de Paul Celan ; en 1964, Nelly Sachs-Kantate, Cantate de chambre pour soprano, chœur, clarinette, mandoline, 6 violons ; en 1965, Über aller dieser deiner Trauer. Passio Judaica (« Par-dessus toute cette douleur »), Cantate pour soprano, basse, chœur mixte et orchestre, sur des textes de Paul Celan et Sachs. Après une longue interruption dans la composition, en 1994, Boris Porena fait retour à la création musicale avec une œuvre d’une grande exigence conceptuelles et éthique : La Parola, Cantate pour chœur mixte, voix solo et clavier électronique. C’est un triptyque construit respectivement à partir de : l’incipit en latin de l’Évangile de Jean (I) ; un texte composite en langue allemande avec des vers de Hölderlin, Benn, Celan, Sachs (II) ; un texte du compositeur, lui-même, en italien. Plus récemment, en 2003, le musicien dédié à nouveau à la poésie de Nelly Sachs : Gedichte von Nelly Sachs, des Lieder pour voix et piano.

Sa production d’essais édités et encore inédits est également particulièrement importante : elle comporte des écrits théoriques et critiques sur la musique, des articles et des textes pratiques à caractère didactique, des projets de réforme de l’école, des recueils de contes : entre autres, Musica e cultura di base, Einaudi, 1979 (Musique et culture de base) ; La musica. Produzione, distribuzione, consumo, Editori Riuniti, 1988 (La musique. Production, distribution, consommation) ; Il lago delle storie, 1984 (Le lac des histoires). L’essai Dal sapere al pensare (Du savoir au penser), encore inédit.

Boris Porena a constitué, depuis de longues années, une importante collection de coléoptères recueillis dans de très nombreux pays. Récemment il s’est engagé avec des interventions publiques et sur Internet dans la sauvegarde de l’environnement et pour la survie de l’humanité ; voir également sur la revue en ligne Testo e Senso (www.testoesenso.it), 10 – 2000.



Les autres articles :

temporel Contact | sommaire | rédaction | haut de page