Temporel.fr

Accueil > à l’oeuvre > Poésie : Michel Cosem

Poésie : Michel Cosem

27 septembre 2006

par Michel Cosem

Ces poèmes de Michel Cosem sont extraits de son dernier recueil :
Gorgées de braises. La Chevallerais : Sac à mots éditions, 2006.
(Voir la rubrique « à l’écoute » pour la note de lecture.)

25

Il y avait l’éclat
l’écluse et le nuage
cette vérité tout en parfum
à mi-chemin des derniers jours
 
telle l’étoile de nulle part
celle qui tient comme l’absolu
le soleil de novembre
 
L’oiseau persiste
et perfore
la transparence
Il s’est peut-être ensanglanté au givre
il partage des arcs-en-ciel
et de lourdes légendes
Il est entré comme par hasard dans ce poème
où il s’écorche.

26

L’envol de poussière sur les faïences
du diamant bleu de Samarkand
effleure l’ombre d’une aile
et le frôlement d’un pèlerin
La prière devient plume si légère
simple signe du néant
Un récif
dans l’absolu du vent
lieu du sublime
houle du savoir
et l’on s’en va ainsi
en cahotant
à la recherche des correspondances.

27

Il fait bleu juste sur la peau
à la limite des grandes plaines
Je m’approche et je tiens entre mes doigts
celle qui est aussi volage que le vent
Je lui dis des mots insensés
des certitudes de flammes
des légèretés de duvet
Elle prolonge d’une voix tremblée les souvenirs
elle dit ma part de ténèbre
et mes destinations improbables
et ce sont des mots chantés à la fête des sources
des mots mûris aux lianes de l’été
 
Et je tiens entre mes doigts
celle qui m’accompagne au cœur du monde.

temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page