Temporel.fr

Accueil > à l’oeuvre > Martine Blanché, poèmes

Martine Blanché, poèmes

26 avril 2017

par Martine Blanché

Madurai

Nandi veille sous les piliers granitiques
La cendre de bouse blanche promet la bénédiction de la tête d’éléphant
Les prêtres au torse nu se prosternent au son strident de la trompette de bois
Le trident agite sa flamme dans le sanctuaire
L’encens s’évente près du palanquin de rose et de jasmin
Shiva rejoint secrètement son épouse
En laissant les fidèles à la fête autour du bassin aux hautes tours
Les pas se perdent dans la pénombre labyrinthique du temple.

Kochi

Sous l’arbre de pluie
La place conduit à la mer où rouille la ferraille
Les planches s’accrochent aux pilots vacillants
Entre les filets des gigantesques araignées
Aux pattes recourbées comme les pinces des crabes égarés
Les volets du palais se referment sur les fresques de feu des dieux hilares
Le promeneur rêve d’une balancelle ajourée ou d’un palanquin doré
Qui le bercerait au fil des venelles
Sous les balcons de pierre et les tuiles poreuses
Jusqu’au fond de l’impasse de la synagogue fermée
Où la rue s’arrête comme une presqu’île cernée par les flots
Le navigateur repose à droite de la nef à l’ombre du silence
Les yeux de l’acteur grimé foudroient la marionnette de théâtre
Le paillasson s’aplatit sous le chas de l’aiguille
Le linge s’écrase sur la pierre du lavandier
Avant de s’envoler en nuées colorées
Au-dessus des jambes graciles du manioc étoilé et des jupes volantes de l’hévéa.


temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page