Temporel.fr

Accueil > à propos > La lutte avec l’ange > Le motif tel qu’il fut peint (la fusion)

Le motif tel qu’il fut peint (la fusion)

1er février 2006

par Guy Braun

Le combat | La fusion | la danse

lettrine XIV
 
Rembrandt
 
miniature
L’autre versant de l’interprétation privilégie l’analyse intimiste. On trouve déjà cette représentation dans une enluminure du XIII eme siècle. [1]  
La compassion remplace la violence. C’est l’approche de Rembrandt : la tête de Jacob repose dans le creux du bras de l’ange. Aux poings serrés répondent les embrassades. [2]
 
On ne croit plus un seul instant à cette lutte physique, mais une douce plainte nous submerge de mélancolie. [3]
Chagall
 
Redon.jpg
 
Canada
C’est le choix fait par Chagall lorsqu’il met en scène un ange volant auquel s’agrippe un Jacob amoureux. [4]
 
Celui d’Odilon Redon enferme dans ses ailes protectrices un lutteur venu s’y blottir. [5]
 
Dans ce vitrail du XX siècle, il est étonnant de voir la similitude d’interpréation, en quelques siècles les acteurs n’ont fait qu’inverser leur place. [6]
Revol  
Revol
  Irish
Jean Revol s’inscrit dans cette lignée, dans une lutte où l’élévation le dispute à la miséricorde [7]
 
Et dans cette autre interprétation, il offre par cette ascencion amoureuse, la confirmation de la relation qui unit le couple. [8]
  Enfin cette représentation d’un peintre irlandais trouvée sur la toile (web). On touche là une autre forme amoureuse, plus proche de la maternité. [9]

Notes

[1Bodleian Library, University of Oxford

[2toile : 137 x 116 c. vers 1659-1660. Berlin, Germäldegalerie der Staatlichen Museen.

[3livre de M. de Royaumont, Prieur de Sombreval ; http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/bertholet/chapitre11/anges_chapitre11.htm

[4La lutte de Jacob avec l’Ange http://www.musee-chagall.fr/

[5Le combat de Jacob et de l’ange. (c. 1905)
Oil on board, 18 1/2 x 16 5/16" (47 x 41.4 cm)
The Museum of Modern Art, New York. Gift of the Ian Woodner Family Collection http://www.moma.org/collection/provenance/items/224.00.html

[6la cathédrale de Joliette Quebec
http://collections.ic.gc.ca/tresors/cathedrale.htm

Les vitraux, réalisés en 1912 par Henri Perdriau (ancien maître-verrier de Reims), seraient semblables à ceux de la cathédrale de Cantorbery en Angleterre (XIIe siècle). On disait à une certaine époque que ces verrières étaient les plus belles au Canada. D’esprit médiéval, les dix verrières reproduisent cinquante scènes de l’Ancien Testament.

[7Lithographie

[8craie noire, jean Revol


temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page