Temporel.fr

Accueil > à l’écoute > Notes de lecture > Katherine Mansfield

Katherine Mansfield

28 septembre 2008

par Anne Mounic

The Collected Letters of Katherine Mansfield – Volume 5 – 1922-1923. Edited by Vincent O’Sullivan and Margaret Scott. Oxford : University Press, 2008.


Grâce au travail patient de Vincent O’Sullivan et Margaret Scott, nous pouvons désormais aborder en son entier la dernière année de la correspondance de Katherine Mansfield. Dans sa très sensible introduction, Vincent O’Sullivan insiste sur l’évolution intérieure de l’écrivain durant cette période et cite sa fameuse prière du 17 décembre 1922 : « I want to be REAL » (Je veux être RELLE). Il évoque aussi, par rapport à l’intellectualisme de Murry sa « grande vitalité, son sens de l’humour, et le plaisir qu’elle prenait au détail et à la variété des chose ordinaires » (p. X). Ces « choses ordinaires, elle les magnifie dans ses nouvelles jusqu’à leur faire atteindre, sans les alourdir, une puissance existentielle de tout premier ordre. Les nouvelles de cette période sont « The Fly » (La mouche) et « The Canary » (Le Canari) dont Vincent O’Sullivan nous a parlé dans le numéro 2 de Temporel, et qu’il relie au poème « The Wounded Bird » (L’oiseau blessé).


temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page