Temporel.fr

Accueil > à l’écoute > Notes de lecture > John Taylor, par Anne Mounic

John Taylor, par Anne Mounic

22 septembre 2013

par Anne Mounic

John Taylor, La Fontaine invisible. Traduction de Françoise Daviet. Saint-Benoist-du-Sault : Tarabuste, 2013.

Dans ce recueil de poèmes en prose s’en trouvent quelques-uns publiés dans Temporel et dans Peut-être, ceux qui concernent les tapisseries de l’Apocalypse, à Angers. Le mode le plus fréquent paraît être celui du questionnement. Ainsi, sous l titre « Profondeurs et surfaces » :

« Penche-toi au-dessus des fraises surgies sur le bord du chemin, au-dessus du fragile coquelicot qui ondule depuis le ravin.

Qui a besoin de plus de signes, de plus de confirmations ? »


temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page