Temporel.fr

Accueil > à l’orée > Editorial

Editorial

29 avril 2012

par Anne Mounic

Jules de Bruycker, "Confrère" (détail). Eau-forte, 1906. Collection particulière. Photographie de Guy Braun. Nous présentons en ce nouveau printemps le numéro 13 de notre revue, qui a vu le jour en février 2006. Nos fidèles contributeurs, Anthony Rudolf, Christian Lippinois et Didier Lafargue, nous offrent des approches variées sur notre thème : le corbeau, que nous ne prétendons pas, bien entendu, traiter de façon exhaustive. Nous avons, par exemple, laissé de côté le célèbre film de Henri-Georges Clouzot, Le corbeau (1943), car ce n’est pas cet aspect, un peu réducteur, de l’oiseau passant pour anonyme maître-chanteur, que nous souhaitons mettre en valeur, mais plutôt l’oiseau oraculaire de par son lien aux ténèbres et à la mort, de sorte qu’il nous invite à une réflexion sur la parole, ou le chant, comme conversion de l’effroi existentiel.

Nous n’avons pas oublié de considérer cet oiseau dans sa réalité, grâce à une étude de Bernd Heinrich, Ravens in Winter, Corbeaux en hiver, publiée en 1990, qui exprime également un certain point de vue sur la recherche, assez différent de celui qu’on voudrait actuellement nous imposer. Le corbeau de la fable, avec ses pairs, corneilles et choucas, ne pouvait être délaissé, pas plus que celui du Never more / Jamais plus de Poe et, encore moins, celui, beaucoup plus complexe et plutôt porteur d’espérance (Never say die : Ne désespérez jamais) que met en scène Charles Dickens dans Barnaby Rudge. Michèle Duclos nous présente la première version d’un poème de Kenneth White.

Je voudrais rappeler que le thème ne concerne que la première partie, critique, de notre revue, à propos. Cela n’a aucun sens, à nos yeux, d’imposer un thème dans le cahier de création, à l’œuvre. Toutefois, comme nous avons reçu quelques contributions sur cette figure, dont celle de Gilles de Obaldia, je les ai incluses dans les Morceaux choisis.

Le cahier de création est très riche. Je voudrais saluer le travail de traduction de Jean Migrenne, qui propose ici au lecteur français les poèmes d’Alicia Suskin Ostriker, dans un recueil intitulé The Book of Life (2012). Nous retrouverons d’autres poèmes de cet auteur dans le prochain numéro de Peut-être, en janvier 2013. Marc Sagnol, poète et traducteur, nous offre sa traduction de deux poètes de langue russe, Valéria Schein et Mikhaïl Iasnov. Quant à Nicolas Class, il nous présente un poème de Clemens Brentano. Nous retrouvons Beryl Cathelineau-Villatte dans toute sa délicate sensibilité, Emilie Saqué, Jean-Marc Simonnet et Jacques Sicard. Nous accueillons Maurice Couquiaud et son humour, Kaled Benguerrah, Jules Masson-Mourey, Serge Ritman, Daphne Tengbergen et Frances Ryan ainsi que Jacquette Reboul.
Enfin, je veux saluer, et encourager, les jeunes poètes du lycée Blaise Pascal de Brie-Comte-Robert, auteurs du recueil intitulé Le plus court des poèmes vient du cœur, fruit de l’initiation au poème menée en complicité avec leur professeur de français, Emilie Saqué, et avec le soutien de Madame Rolland, proviseur-adjoint, dans le cadre du Printemps des poètes 2012.

Dans le cahier critique, ouvert, de la troisième partie, à l’écoute, Ban’ya Natsuishi, traduit de l’anglais par Michèle Duclos, nous parle du haïku et Christian Lippinois, du Nuage de l’inconnaissance. Ensuite, et c’est une nouveauté, Penelope Sacks-Galey publie les contributions de l’Atelier qu’elle organise dans le cadre des congrès de la Société des Anglicistes de l’Enseignement supérieur. Le lecteur trouvera dans ce numéro, en anglais, les réflexions de l’atelier de juin 2011, qui s’est tenu à Paris VII.
Nous devons les notes de lecture à Nelly Carnet, Michèle Duclos et Gérard Paris. Je voudrais attirer l’attention de nos lecteurs sur le célèbre roman d’Israël Zangwill, Enfants du ghetto, dont Marie-Brunette Spire nous offre une traduction intégrale. Je rappelle que tous les numéros sont toujours disponibles en ligne en leur intégralité. Il suffit de cliquer sur à rebours.

Bonne lecture !


temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page