Temporel.fr

Accueil > à l’orée > Editorial

Editorial

28 septembre 2008

par temporel

Editorial

Ferrare 2007. photo Guy Braun
Le numéro 6 de Temporel se présente comme un numéro spécial composé de six entretiens sur les relations entre Poésie Existence et Spiritualité. Nous remercions vivement Georges-Emmanuel Clancier, Michael Edwards, Geoffrey Hill, Henri Meschonnic, Hélène Péras et Claude Vigée d’avoir bien voulu répondre à nos questions. Les entretiens sont pour la plupart accompagnés de poèmes et d’un enregistrement sonore.

Dans le cahier de création, hors thème, nous accueillons Gabrielle Althen, Frédéric Le Dain, avec des poèmes ; Camille Aubaude, Jacques Sicard, avec des proses. Nous retrouvons Pierre Jean Jouve dans la traduction de David Gascoyne, par les bons soins de Roger Scott, et Alan Sillitoe, traduit par Michèle Duclos, ainsi qu’Yvon Le Men et, bien entendu, Claude Vigée avec son Cahier parisien où se mêlent facétie et gravité. On retrouvera d’ailleurs ce Cahier parisien, assorti de poèmes, d’essais et d’entretiens nouveaux concernant notamment ses souvenirs littéraires, dans un ouvrage à paraître bientôt cet automne, intitulé Mélancolie solaire (Paris : Orizons, Daniel Cohen éditeur). Dans les Morceaux choisis, on trouvera une réflexion de Frédéric Le Dain à propos d’hirondelles et un poème de Pascal Truchet.

Parmi les essais critiques, citons les contributions de Michèle Duclos, de Stéphanie Hochet, de Frédéric Le Dain, de Catherine Riza et d’Augustus Young.

Et nous préparons l’avenir en annonçant, comme nous le faisons toujours, les deux thèmes à venir : La paresse en mai 2009 et L’honnêteté, en octobre. Ils sont d’actualité par antiphrase, pourrait-on presque dire. L’exaltation quasi obsessionnelle d’une certaine forme de travail productif, dans le registre utilitariste, nous incite à nous intéresser à la paresse, et je ne m’appesantirai pas sur les raisons qui nous guident dans notre choix pour le numéro qui suivra.

Enfin, nous rendons hommage à Alain Suied, dont nous avons publié un poème dans le numéro précédent et qui a disparu cet été, le 24 juillet, des suites d’un cancer. Il écrivait à Claude Vigée le 3 avril 2008 :

« Cher C. Vigée,

jamais ne s’achève le combat de l’homme face… à lui-même…
Chacun a la « possibilité » d’aller plus loin (que soi ? que la société – dirait Dadelsen !)
Et c’est la tâche vraie du poète.
Faut-il espérer une « reconnaissance » ?
Oui, espérer – mais celle-ci n’est jamais donnée, jamais définitivement…

Je travaille. Et je vois que la simple mention ou défense « identitaire » suffisent (suffit) à créer des difficultés, à vous laisser affronter rumeurs, à peu près, mauvaises intentions !
C’est notre lot… ?

A tout instant, on espère un « signe ».
A tout instant, le miracle simple des « petites différences » chères à Freud nous rappelle que l’Inconnu nous requiert… sans fin…

A bientôt

Alain »

Dans un de ses messages, adressé entre autres à notre revue, il affirmait : « Rude tâche du TEMOIN. Mais qu’est-ce qu’un poète sinon un témoin ? Un témoin de la parole. » (mardi 29 avril 2008)

Actualités

Nous venons de recevoir :

Voix d’encre, n° 39. Montélimar. Rédaction : Alain Blanc. Alain Contassot. Hervé Planquois.

Voltaire. Osamu Harako. Olivier Cena. Seamus Heaney. Anthony Burth. I. Fietkiewicz-Paszek. Serge Roche. Carole Béric. Franck Castagné. Calligraphies de Jean Bouvet.

Nicolas Go, Les printemps du silence. Paris : Buchet-Chastel, septembre 2008.
Nous consacrerons à ce livre un article dans le numéro de mai.

Percutio, 2008, n° 2. Auckland and Paris : Titus Books.
Nous consacrerons à ce numéro un article dans le numéro de mai.

A paraître :

Claude Vigée, Mélancolie solaire. Entretiens, essais et Cahier parisien. Paris : Orizons, automne 2008.

Claude Vigée, Le fin murmure de la lumière. Paris : Parole et Silence, 2009.

Anne Mounic, Quand on a marché plusieurs années... Paris : Orizons, hiver 2008-2009.

Gravure

Les gravures de Guy Braun et d’Anne Mounic sont visibles à la Galerie des éditions Caractères, 7, rue de l’Arbalète, 75005 Paris.

Anne Mounic expose ses gravures durant tout le mois d’octobre chez Charbonnel, 13 quai de Montebello, 75005 Paris.
Lundi et samedi, 10-17 heures.
Du mardi au vendredi, 9 heures 30 - 18 heures.


temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page