Temporel.fr

Accueil > à l’oeuvre > Dunstan Ward, poèmes

Dunstan Ward, poèmes

23 septembre 2015

par Dunstan Ward

The French Defence

En effet : the Athenians,
they chose not to submit –
abandoned their city,
leaving the Persians
to burn their houses, wreck the temples
on the Acropolis.

They watched them
from Salamis . . .

Whereas we, the French,
we surrendered,
and Paris –
le voilà, intact !

A contrast, my friend ? C’est exact.
They had the future to defend :
we had only the past.

La Défense française

En effet : eux, les Athéniens,
ont choisi de ne pas se soumettre –
ils ont abandonné leur cité,
laissant les Perses
brûler leurs maisons, détruire les temples
sur l’Acropole.

Ils les observaient
depuis Salamine. . .

Tandis que nous, les Français,
nous avons capitulé,
et Paris –
le voilà, intact !

Un contraste, mon ami ? C’est exact.
Ils avaient l’avenir à défendre :
nous n’avions que le passé.

The Seine in Spring

Equidistant, each chestnut sapling’s
trained to stand up straight.
Their floppy new leaves look too big for them.

An amatory fracas of pigeons
dislodges a rotted branch
from the poplars along the berge

cathedrals again, restored,
every shattered vitrail back in place,
glittering in the late light.

The Seine’s in spate :
beneath the arches of the Pont Royal
waves beat back against the stream.

The sea seems suddenly nearer,
just beyond the Tuileries, where,
antiquated as a dirigeable,
the Grand Palais serenely blazes.

La Seine au printemps

En rang, équidistants, de jeunes marronniers
s’entraînent à se tenir droit.
Leurs nouvelles feuilles flottantes ont l’air trop grandes.

Un fracas amoureux de pigeons
déloge une branche pourrie
des peupliers le long de la berge –

cathédrales restaurées, retrouvées,
tous leurs vitraux brisés remis en place,
scintillants à la lumière tardive.

La Seine est en crue :
sous les arches du Pont Royal
des vagues battent contre le courant.

La mer semble soudain plus près,
juste au-delà des Tuileries, où,
archaïque comme un dirigeable,
le Grand Palais sereinement flambe.


temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page