Temporel.fr

Accueil > à l’écoute > Revues > Cahiers Benjamin Fondane

Cahiers Benjamin Fondane

25 avril 2009


Cahiers Benjamin Fondane, n° 12. Tel-Aviv, 2009.

Sous la direction de Monique Jutrin, le douzième numéro des Cahiers Benjamin Fondane est consacré tout d’abord à la lecture d’une œuvre du poète, intitulée Titanic. Deux poèmes inédits sont d’abord publiés, l’un contemporain du recueil :

« Le monde se brise en morceaux, en une poussière d’êtres
parmi la lumière ancienne » (p. 9)

l’autre, faisant partie du manuscrit, mais finalement non publié :

« Encore une journée qui s’en va comme un sac de farine,
Moulin du temps vermoulu où s’entassent les sacs,
les sacs des jours dont la farine est rance » (p. 10)

Ces vers disent toute la puissance de l’œuvre de Fondane. Monique Jutrin consacre un article à Titanic, concluant sur le « thème obsédant » de « la fin du monde ».

De nombreux articles sont ensuite consacrés à un manuscrit de Fondane qui a été perdu, mais dont on possède des épreuves, La conscience malheureuse, qui rappelle le titre de l’ouvrage de Jean Wahl, Le malheur de la conscience dans la philosophie de Hegel. C’est un recueil, paru en 1936, d’essais publiés dans des revues, mais profondément remaniés pour l’occasion. L’un est consacré à Nietzsche, d’autres à Bergson et à Freud, à Heidegger, et bien sûr à Kierkegaard. Fondane s’y livre à une réflexion sur le religieux et sur la philosophie existentielle.

Un numéro vraiment passionnant.

Monique Jutrin B.P. 526 44104 Kfar-Saba Israël

jutrin@zahav.net.il