Temporel.fr

Accueil > à l’oeuvre > Beryl Cathelineau-Villatte : poèmes

Beryl Cathelineau-Villatte : poèmes

1er mai 2008

par Béryl Cathelineau-Villatte


Les mots sont en cage,
Comme les feuilles mortes,
Matin, sans parole...

*

Ciel noir,
Que ne ranime pas
L’énergie d’or du ginko.

*

Au jardin de novembre,
Un poignard au cœur,
Et l’âme égarée.

*

Aux arbres décharnés,
Apparaissent, les nids
Regrets ou promesses ?

*

Sur un air de mouette,
Au pas des petits chevaux,
Le jardin s’ébroue.

*

La lune était présente,
A cet au revoir,
Détail qui sauve...

*

Même le chuchotement des feuilles,
Avec le vent,
N’éloigne la tristesse.

*

Le soleil d’automne,
Ne ravive pas, celui,
Qui déjà sommeille.

*

Qui sait ce qu’entend,
Lui, qui est
Dans un ailleurs profond ?

*


Le vent, la lumière,
Mais aussi le poids des choses,
Que lui importe ?

*

Son cœur déjà dans la nuit,
Ses yeux clos,
Ses mots absents...

*

Celui qui s’enfuit,
A pourtant sa vie propre,
Où nous ne sommes plus.

*

Ce sel au coin des yeux,
Ces lèvres desséchées,
Cette présence qui s’interrompt.

*

Nulle souffrance apparente,
Cette immense fatigue, seulement,
D’attendre autre chose ?


temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page