Temporel.fr

Accueil > à l’oeuvre > Augustus Young : poèmes

Augustus Young : poèmes

25 avril 2009

par Augustus Young

The Nicotine Cat

 
Somebody forgot the mothballs.
But now winter is over he fills
the lap of monsieur on the veranda
under the rotten fruited naphtha tree,
whose umbrella leaves keep out the rain,
absorbing the pipe-smoke
until his blotched white coat
turns saffron.
 
By night I don’t know
what corn-of-cob he gets up to.
But the feral screams on the hill
are surely his doing.
By day in a sunny spot out of the wind
he is free to do nothing
with every appearance
of gravitas and frivolity.
 
I know nothing about cats.
But that doesn’t mean
that cats know nothing about me.
 
Augustus Young 2003

Chat Nicotine

 
On a dû oublier les boules anti-mites.
Mais voici que, l’hiver terminé, le chat
se prélasse sur les genoux du monsieur sur la véranda,
au pied de l’arbre, un naphta aux fruits pourris,
dont les feuilles parasol protègent contre la pluie.
La fumée de la pipe enveloppe le chat
au point que ses poils blancs mités
prennent la couleur safran.
 
La nuit, je ne sais pas
quel bordel il fout.
Mais ces cris sauvages sur la colline
sont assurément de son fait.
Le jour, dans un coin abrité du vent,
librement, il s’adonne au dolce farniente :
à chaque fois qu’il apparaît,
il n’est que gravité et frivolité.
 
Moi, je ne sais rien des chats.
Mais ça ne veut pas dire
que les chats ne savent rien de moi.
 
Traduction française / French translation : Maryse Staiber
JPEG - 37.8 ko
OEuvre de Paula Rego

temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page