Temporel.fr

Accueil > à l’écoute > Notes de lecture > Annie Briet

Annie Briet

20 avril 2013

par Anne Mounic

Annie Briet, Cueillir l’éphémère (Les métamorphoses de la neige).Colomiers : Encres Vives, 2013.
Jean Maureille et Annie Briet, Mira Perpignan. Albi : Une Autre Reg’Art, 2012.

Ces deux ouvrages ont un point commun : la parole et la photographie s’y répondent. Dans le recueil intitulé Cueillir l’éphémère, la méditation sur la neige se ponctue de photographies, prises sans doute par le poète. Elle sont très belles et donnent un souffle original à la suite des vers, très brefs : « On invente les chemins ». La neige introduit une note de merveilleux : « Habite-t-on encore la terre ? » L’enfant la perçoit au plus près, en complicité tactile :

« Comprendre la neige
Comme un enfant
Avec le bout des doigts »

Dans le second recueil, les photographies, de Jean Maurielle, grâce au reflet, donnent à la vision son double, qui se superpose sur les monuments de la ville de Perpignan et les transforme.

« Tout communique,
se transfigure. »

Dans les deux cas surgit en cet échange et ces métamorphoses une sorte d’au-delà de l’esprit.


temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page