Temporel.fr

Accueil > à l’oeuvre > Alan Wall : poèmes

Alan Wall : poèmes

26 avril 2010

par Alan Wall

The Origin of Species
 

‘A whole cold breakfastless hour on the properties of rhubarb’.
Thus Charles Darwin recalled Andrew Duncan’s
Winter lectures on materia medica.
One vivid apprehension in the morning frost :
The swish of his mother’s black velvet gown.
Her mortal remains lay in St Chad’s Church, Montford.
 
Collector of birds’ eggs, minerals, seals, coins
Shooter of gamebirds by the skyfull.
The word about the place these days was this : rocks
Must be sedimentary precipitates, so time
Was fingering the edges of eternity. Colonial flora
Itemised to East India Company men
Who needed their herbal resources out there
Amongst the gallimaufry races.
 
Meanwhile surgery (minus anaesthesia)
Elicited nausea. During an operation
On a screaming child in the Royal Infirmary
He fled.
 
Degreeless, with a deep detestation of medicine
Darwin left Edinburgh. April, 1827.
Thence to Cambridge
And years of avid beetle collecting in the Fens.
 
John Edmonstone, freed slave from Guiana
Taught him the art of stuffing birds.
 
The Galapagos Islands were full of them.
Black volcanic rock
Awaited the prow of the Beagle.
Finches with varying lengths of beak
Flapped away the tiny intervals
Till Darwin raised his barrel to the sky.
L’origine des espèces
 
“Une heure entière, dans le froid et sans petit déjeuner,
Sur les propriétés de la rhubarbe ». Voici le souvenir
Qu’avait Charles Darwin des conférences hivernales
D’Andrew Duncan sur la materia medica.
Une seule, et nette, appréhension dans le matin gelé :
Le bruissement de la robe de velours noir de sa mère.
Sa dépouille mortelle reposait en l’église St Chad à Montford.
 
Collectionneur d’œufs d’oiseaux, de minéraux, de sceaux, de pièces
Chasseur de gibier à plumes à profusion dans le ciel.
On caractérisait ainsi les lieux ces jours-ci : le roc
Devait être condensation sédimentaire, c’est ainsi que le temps
Effleurait les confins de l’éternité. La flore coloniale
Se détaillait aux hommes de la Compagnie des Indes
Qui avaient besoin là-bas de leurs ressources d’herboristes
Dans ce méli-mélo d’espèces.
 
Pendant ce temps la chirurgie (moins l’anesthésie)
Suscitait la nausée. Pendant l’opération
A l’hôpital, d’un enfant qui hurlait,
Il prit la fuite.
 
Sans diplôme, pris d’aversion pour la médecine,
Darwin quitta Edimbourg. Avril 1827.
Et se rendit à Cambridge
Pour passer des années à collecter avidement des scarabées dans le Norfolk.
 
John Edmonstone, esclave libéré de Guyane
Lui appris pour les oiseaux l’art de la taxidermie.
 
Les îles Galápagos en regorgeaient.
La roche noire volcanique
Attendait la proue du Beagle.
Pinsons au bec de longueur variée
S’égaillaient, ailes battantes, dans les menus intervalles
Avant que Darwin ne lève vers le ciel le canon de son arme.
Traduction d’Anne Mounic.

temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page