Temporel.fr

Accueil > à l’écoute > Notes de lecture > Alain Suied

Alain Suied

20 avril 2013

par Anne Mounic

Alain Suied, Sur le seuil invisible. Paris-Orbey : Arfuyen, 2013.


Gérard Pfister lui-même, l’éditeur, préface ce recueil « Pour le poète, pour l’ami disparu ». Y sont publiés les poèmes du blog qu’ouvrit Alain Suied en 2007 et qu’il dédia à ses neveux. Le premier répète : « pourtant tu dois écouter la poussière ». Celui qui s’intitule « Sur le seuil invisible » énonce : « Un regard de chair éblouie ». Le poète parle de la « Présence » et énonce son « Art poétique ».
On trouve également dans ce recueil des essais en prose, comme « La dimension perdue : Poésie et crise de la pensée », essai dans lequel l’auteur assigne à la poésie la tâche de transmission à autrui. Plus loin, s’adressant « Au lecteur attentif », Alain Suied s’en remet à « une commune Utopie » et affirme :

La possibilité de notre première et ultime Liberté.

Il remarque plus loin que « Vivre est un fragile équilibre », ce en quoi nous lui donnons raison.


temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page