Temporel.fr

Accueil > à l’oeuvre > Martine Blanché, poèmes

Martine Blanché, poèmes

23 avril 2016

par Martine Blanché

C. D. Friedrich
Une massive montagne de pics glacés
Un arbre tortueux étranglé par la neige
Déraciné
Calciné
Dans une sombre forêt mousseuse
Des croix forgées autour d’une ruine
Le mât croisé d’une caravelle
Sous un ciel balayé par l’adversité
Un moine face à l’océan
Écoute dans le roulement de la houle
L’écho du vallonnement des collines
L’appel au-delà de la solitude et du temps.

Hamburger Bahnhof
Une gare aux néons colorés
Aux graffitis de toile dans les couloirs
Où les drapeaux sèchent sur la corde à linge
Les feuillets couvrent les tables
Près du mur tapissé
Une vidéo crache mille vies de star
Entre les sexes écorchés
Le vide fait le plein sous la fonte badigeonnée
Quand s’ouvre la porte du saloon au cow-boy
Lilith retire sa robe sur le sable
Le sourire de Mao grince près de la chaise électrique
Le feutre de Beuys se poudre d’étoiles
Les moines liseurs se détournent des athlètes
L’homme nu sous la douche
Longe les corridors du destin qui déchire
Avant de voir s’épanouir la fleur de l’art.


temporel nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page