Temporel.fr

Accueil > à propos > La spirale

  • Introduction par
  • Christian Lippinois se propose la tâche suivante : « Pour découvrir l’essence de la spirale en tant que support de création artistique, un bon moyen est d’observer les effets qu’elle induit dans les œuvres où elle intervient. Plus concrètement, il s’agira ici de réaliser un parcours parmi quelques artistes qui ont choisi d’utiliser cette structure dans leurs œuvres et d’observer, au cas par cas, quelle identité particulière ce choix a donné à leurs travaux. L’observation portera autant sur la manière (...)

    lire la suite :

  • La spirale comme support de création en art, par Christian Lippinois par Christian Lippinois
  • Pour découvrir l’essence de la spirale en tant que support de création artistique, un bon moyen est d’observer les effets qu’elle induit dans les œuvres où elle intervient. Plus concrètement, il s’agira ici de réaliser un parcours parmi quelques artistes qui ont choisi d’utiliser cette structure dans leurs œuvres et d’observer, au cas par cas, quelle identité particulière ce choix a donné à leurs travaux. L’observation portera autant sur la manière d’œuvrer de l’artiste que sur le résultat en tant qu’œuvre (...)

    lire la suite :

  • La Divine comédie de Dante, une descente en spirale dans l’enfer de chacun, par Didier Lafargue par Didier Lafargue
  • Écrite au début du XIVème siècle par Dante Alighieri, la Divine comédie évoque, en une longue série de tercets, le voyage allégorique de son auteur dans les trois mondes de l’au-delà, l’enfer, le purgatoire, le paradis. Conçue à une époque où l’Europe sortait progressivement du Moyen Âge, elle n’en représente pas moins le symbole de la pensée médiévale. À l’époque où il écrivait, la division s’installait partout. La pensée laïque tendait à se séparer de la pensée religieuse ; le pouvoir politique s’opposait au (...)

    lire la suite :

  • La spirale, figure du devenir, figure de l’œuvre, par Anne Mounic par Anne Mounic
  • La spirale est une figure du devenir tel que le modèle la conscience. Si l’on considère que la vie est antérieure à la conscience qu’on en a, on concevra que cette dernière opère, sur cette part obscure et muette d’une intériorité sensitive toujours en mouvement, un retour, afin d’y puiser le sens tout particulier de sa vie propre. Robert Misrahi a nommé « rien de lumière » cet éclair produit par la conscience qui, à la surface de l’ombre, parvient à la manifester dans la parole. Cette spirale de la (...)

    lire la suite :

  • La Spirale, roman, par Anne Mounic par Anne Mounic
  • « Dans l’un de ces grands cafés qui bordent la place du Trocadéro, le coin non-fumeurs s’enroule comme le corps d’un escargot au sein d’une coquille de verre brun. Au centre, dans un U, se trouve une table ronde et, en remontant tout du long vers l’ouverture, les tables épousent à l’effleurement de la paroi la courbe de l’hélice. Chaque point sur l’arc hélicoïdal rencontre sa propre tangente, s’évade et, à la fois, se replie sur le souci de la forme, s’évasant comme le limaçon de l’oreille vers l’air tissé (...)

    lire la suite :



temporel Contact | sommaire | rédaction | haut de page